Mon dernier livre

Découvrez le nouveau livre de Sylvain Didelot...

vendredi 8 août 2008

Je suis tout ce qui EST



"Je suis tout ce qui EST", c'est la traduction que je préfère du nom de Dieu !


Je parle la du moment ou Moïse, dans les écritures, parle au buisson ardent et ou il demande le nom de Dieu. Dieu lui aurait répondu ce qui à été plus ou moins bien traduit en anglais par "I AM THAT, I AM". Il y as un superbe film de James Twynam qui s'appelle "the moses code" et qui, pour ceux qui comprennent l'américain, exprime cela avec beaucoup de lumière.


En lisant les traductions sur internet, celle avec lequel je résonne le plus c'est "Je suis ce qui est , a été et sera " ou "Je suis tout ce qui EST". "Dieu" exprime toute sa grandeur, son omniscience a travers ces mots. IL le fait sans s'enfermer dans la définition d'un nom.


A la lumière des 2 expériences dont j'ai parlé précédemment, il m'apparaît que la science nous révèle que nous sommes tous lié l'un à l'autre au point de vue subatomique. Cela nous révèle aussi que nous pouvons modifier le champ vibratoire autour de nous par l'observation, par la pensée et la force des sentiments, le tout sans distinction de temps et d'espace. Cela me confirme aussi qu'en nous modifiant nous même, étant relié à tout, nous changeons le monde.


"Nous sommes tous ce qui est , a été et sera", ça me rappelle quelquechose ......


Alors si nous sommes tout ce qui est et que "nous" c'est scientifiquement UN . Le UN c'est JE SUIS donc .... Je suis tout ce qui EST ! Je ne peux qu'en conclure une chose : je suis Dieu, comme chacun d'entre nous est Dieu.


Alors, je me sens très "bridé" pour un dieu mais étant Dieu, je ne peux être limité que ma propre création sur et en écho de moi même. Je tourne en rond mais retrouvez notre nature divine ne peut être que la seule mission valable ...
ET là encore en écrivant ces mots, je m'aperçois de mon erreur, je n'ai pas a "devenir" ce que je suis déjà ! Je dois retrouver un état d'ETRE, ce que je suis vraiment, et l'exprimer dans ce monde.


Aucun commentaire: