Mon dernier livre

Découvrez le nouveau livre de Sylvain Didelot...

vendredi 3 juillet 2015

Sylah 27 juin 2015

Sylah (suite du discours du 24 06)
Dans la réalité tangible du moment présent, le temps et l'espace se condense à la vitesse de votre pensée pour manifester vos croyances dans un monde magique ou la lumière et l’énergie forme la matière de l'expérience qui est la votre.
Alors, êtres de lumières et d'amour, il est "temps" de SAVOIR la relation qui est la vôtre avec une part de vous même qui se trouve dans un champs de conscience, dans un espace que, certes, vous ne percevez pas par vos sens habituel mais dont la connaissance est inscrite au cœur même de vos cellules.
Dans le moment présent, dans un espace de paix et d'amour, sachez vous posez. Nous allons voir comment éveiller la conscience des cellules pour accéder à l'information de la divinité. Cette techniques sera à la base de bien des éveils en vous, des éveils à votre maîtrise.
Respirez lentement, imaginez que de votre coeur , à chaque respiration, un fil de lumière or rejoigne la base de vos pieds, lentement mais surement, ce lien énergétique fini par toucher le sol. Comme celà est maintenant possible, laissez ce fil de lumière or rejoindre le coeur cristal de la terre ou un de ces piliers que les Maitres d'ascension ont placé sur ce vaisseau Terre pour vous propulsez encore plus loin en vous même.
Inutile de chercher à Savoir ou ce trouve ces piliers, imaginez juste ce fil les rejoindre. Ressentez encore, dans votre respiration lente l’énergie qui vient en vous par ce sol fertile de lumières.
Maintenant, vibralisez, c'est à dire, imaginez et ressentez l’énergie vibratoire en même temps, vibralisez un brin de lumière dorée venant du Ciel,venant de votre être divin. Ce fil dorée s'approche deu sommet votre crâne, il y pénètre maintenant , protéger des flammes des maitres ascensionnés,pour aller se relier à votre coeur.
Respirez plusieurs fois, vibralisez l'energie du ciel et de la terre, sentez là vous rejoindre à chaque respiration. Prenez conscience de la divinité, prenez confiance en elle, ressentez à quel point l'amour et le non jugement la caractérise. Voyez chaque particules de votre corps irradier la présence divine en elle. La Source, L'humain et la Planète se réunissent dans un champs de lumière et d'amour.
Ressentez maintenant, autour de vous, une colonne d'un feu lumière blanche qui vous entoure. Ce feu de lumière et d'amour lui aussi protégera votre espace personnel à votre divinité des énergies qui ne vous servent pas dans vos plus hauts désirs.
La puissante flamme violette vous rejoins maintenant pour consumer les énergies qui voudraient encore vous empêcher de connaitre ce contact au divin.
Rester dans cette espace aussi longtemps que vous le désirez. Le temps ici n'est pas un facteur primordiale mais , plus vous passerez de temps dans cette liaison et plus vous LE sentirez, cet ETRE UN, Cette Présence , elle fait partie de vous et vous faites partie d'elle. Ressentez chaque cellule vous informez de la présence de LA PRESENCE DIVINE, chaque particule de votre corps, illuminez de l'amour divin vous révèle à nouveau à QUI VOUS ETES VRAIMENT.
Mes frères et soeurs, que cet exercice ne soit pas vu comme une méditation inutile car, avec l’énergie actuelle de ce plan, elle se fera de plus en plus vite et presque instinctivement à chaque fois que vous aurez besoin de vous aligner à la divinité pour agir. Mais l'action AVEC la divinité en conscience est une autre leçon qui viendra quant la relation, ce retour à votre plein potentiel . L'enseignement donné ici diffère du fait que vos cellules peuvent accompagner le Maitre, la trinité représentée par l’énergie de le Terre, votre propre énergie et celle du divin forme une puissante colonne d’énergie liée.
Amour et Bénédictions
Sylvain : Ce message de Sylah n'est pas sans me rappeler la Charte I AM de Maitre Saint Germain (je la laisse ici), cependant, la manière d'obtenir le lien (doré) et l'appel à la mémoire des cellules me semble unique. Je vais tester celà avec vous, n'hésitez pas à témoigner ce qui se passe.

Aucun commentaire: